Timothée et Charlie prennent l’avion

Les vacances de Pâques étaient le moment préféré de Timothée, car il allait rejoindre Élisa et Léon à Bayonne.

  • Le taxi est arrivé, nous devons partir.

Son papa prit la valise et alla chercher Charlie qui était encore dans la cuisine à se gaver de gâteaux.

Charlie dit le papa, nous devons partir, l’avion ne nous attendra pas !

Il ferma la porte, mit ses clés dans sa poche et vérifia qu’il avait bien avec lui les billets d’avion ainsi que leurs cartes d’identité.

En descendant les escaliers, il croisa un voisin qui remontait chez lui.

  • Bonjour dit-il, je suis désolé je suis pressé, nous avons le taxi qui nous attend pour l’aéroport, on se voit toujours ce soir pour diner ?
  • Oui, répondit le voisin à demain.

C’était une grosse berline qui les attendait, le chauffeur leur ouvrit les portes et rangea la grosse valise dans le coffre.

Et c’est ainsi qu’ils partirent en direction d’Orly.

L’heure était propice aux embouteillages.

Ils arrivèrent comme prévu au terminal ouest.

Il était 17 h, et l’avion ne partant qu’à 19 h le papa de Timothée et de Charlie se rendit vers le comptoir de la compagnie et remis les billets.

IL en profita pour donner ses dernières recommandations à ses petits loups, car ils voyageraient seuls avec une hôtesse, c’était terrifiant !

L’hôtesse qui se prénommait Kelly ;  expliqua qu’elle voyagerait avec eux, mais qu’ils devraient mettre autour du cou un laisser-passer.

Timothée et Charlie prirent la direction d’un petit salon et attendirent patiemment que l’on vienne les chercher.

Lorsqu’ils entrèrent dans l’avion, l’hôtesse les installa au premier rang.

Elle leur annonça, qu’ils pourraient se rendre, un peu plus tard dans le cockpit, afin de rencontrer le commandant de bord.

Une vingtaine de minutes plus tard, l’hôtesse vint les chercher, et c’est tout timides qu’ils entrèrent dans la cabine du commandant.

  • Bonjour dit le commandant ; c’est la première fois que vous prenez l’avion ?
  • Non, répondit Timothée, moi je le prends très souvent pour me rendre à Palma de Majorque, par contre mon petit frère c’est la toute première fois qu’il prend l’avion.
  • As-tu déjà vu le tableau de bord d’un avion ?
  • Non, mais dans la voiture de mon papy il y a aussi beaucoup de boutons, mais pas autant de lumières.
  • Qu’aimerais-tu faire quand tu seras grand, demanda le commandant ?
  • Je serai spationaute pour me rendre sur d’autres planètes ou peut-être pilote de ligne.
  • Et toi Charlie ?
  • Moi je serai président !
  • Et pourquoi ?
  • Je veux que tout le monde vive en paix !
  • J’espère de tout cœur que tu y arriveras !
  • Maintenant les enfants, vous devez retourner vous asseoir.

Et c’est ainsi que nos deux petits loups retournèrent à leurs places.

Une fois assis, ils s’assoupirent rapidement.

A très vite !

%d blogueurs aiment cette page :